/medias/image/3462712565bb23d4f8e219.png
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

FacMaton :*spécial thèses et mémoires en ligne* Isabelle Camin

Portraits

-

21/01/2019

Valoriser les travaux de recherche des étudiants en médecine est l’objectif d’Isabelle Camin de la Bibliothèque Santé de Cochin. L’une de ses missions consiste à coordonner et participer à la mise en ligne, sur la plateforme HAL Dumas, des travaux universitaires (thèses et mémoires). Un travail qui demande précision et passion. Isabelle nous raconte. 

Depuis combien de temps travailles-tu à la Bibliothèque Santé de Cochin ?

Depuis 2011. Je suis depuis 26 ans dans l’univers des bibliothèques. J’ai parcouru plusieurs établissements (Sainte Geneviève, Cour de Cassation, BnF, Museum national d’Histoire Naturelle, …) avant de continuer ma carrière à Paris Descartes. 

Quelles sont tes missions ?

Je suis magasinière, correspondante informatique de section. Je m’occupe des plannings de service public de l’équipe, coordonne et met en ligne des thèses d’exercice de médecine.

Peux-tu nous parler de ces contenus numériques ?

Les étudiants en médecine et en maïeutique doivent produire durant leurs études, une thèse pour les premiers, un mémoire pour les seconds. Ces travaux de recherche sont ensuite soutenus devant un jury qui valide ou non leur publication en ligne sur la plateforme HAL Dumas dans la collection de l’Université Paris Descartes et par la Bibliothèque de Cochin. 

Et ces écrits sont en open access ?

Oui, tous les contenus de la plateforme Hal Dumas, très utilisée par les établissements d’enseignement supérieur français, sont consultables en ligne et téléchargeables, par tous, gratuitement. C’est également un outil très apprécié des professionnels de santé anglophones. Nous avons parfois des demandes qui dépassent l’hexagone concernant des travaux d’étudiants sur des sujets médicaux d’actualité. 

Les étudiants ont-ils le choix de publier ou non sur la plateforme ?

Tout à fait, avant de remettre leur thèse à la faculté, ils doivent signer un document attestant de leur choix concernant la mise en ligne. Le jury, constitué pour la soutenance, doit aussi donner son aval et signer des documents officiels. Il y une procédure spécifique pour respecter les droits d’auteurs correspondant aux documents inclus dans le corps de la thèse.

Quels sont les avantages pour les étudiants de publier leurs travaux sur HAL Dumas ?

L’étudiant n’a pas de coût de publication, il bénéficie d’une visibilité nationale et internationale, la diffusion en ligne prouve l’antériorité de ses travaux. Leur archivage est pérenne. Leur validation par les pairs se fait à posteriori. Il conserve  tous ses droits d’auteurs. Cela permet une diffusion très large. Les Creative Commons informe de la manière dont on peut se servir de sa thèse : il n’y a aucune utilisation commerciale, ni aucune modification possible. 

Il y a également des points positifs pour les lecteurs…

C’est exact. Tous les pays peuvent consulter gratuitement les derniers articles scientifiques. C’est donc aussi un outil important pour la transmission des savoirs. Par exemple, un étudiant qui va commencer sa rédaction, peut consulter les travaux qui ont déjà été faits sur le sujet, actualiser ses connaissances et connaître les codes de rédaction.

Combien de thèses publies-tu chaque année sur Hal Dumas ?

Environ 350 par an. Les lecteurs peuvent retrouver les thèses en ligne datant de 2012 jusqu’à aujourd’hui. 

Je suppose qu’il y a une procédure très spécifique pour cette mise en ligne, non ?

Effectivement. Nous recevons la thèse par clé USB ou DVD Rom. Nous enregistrons le fichier source puis rentrons les métadonnées, c’est-à-dire, le titre, le résumé en français et en anglais, les membres du jury, les mots clés et les mots Mesh. Ces derniers sont très importants pour que la thèse soit indexée en anglais avec la terminologie officielle de la NLM. J’ai conscience que chaque thèse doit être repérable le plus rapidement possible et qu’elle sorte du lot. Ce process prend du temps car l’indexation doit être réalisée avec soin et pertinence. Des sujets comme, par exemple, Place du médecin généraliste dans la fin de vie à domicile, sont plus faciles à traiter que des sujets plus spécifiques dans un domaine en particulier. 

C’est un travail que tu aimes ?

Beaucoup ! Nous sommes aux premières loges pour découvrir ces travaux de recherche. C’est un vrai plaisir de rendre hommage au travail fourni par les étudiants et j’essaie de les valoriser le plus possible. 

Pour consulter les thèses et mémoires sur HAL Dumas : https://dumas.ccsd.cnrs.fr/MEM-UNIV-PARIS5/

279 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Portraits

FacMaton : Dr. Louis-Baptiste Jaunay

User profile picture

Raphaelle Dalmau

08 janvier

Portraits

FacMaton *spécial correction ECNi* : Dr. Benjamin Planquette

User profile picture

Raphaelle Dalmau

18 décembre

Portraits

FacMaton : Dr. Jérôme Bokobza

User profile picture

Raphaelle Dalmau

10 décembre